Forum défense et géopolitique
Le Webmaster et les membres du forum vous souhaitent la bienvenue et vous invitent cordialement à les rejoindre en vous inscrivant
Forum créé le 1er Février 2010

Forum défense et géopolitique

 


AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
bladnadz

Général Major

Général Major

Messages : 4630
Points actifs : 5461
Localisation : Biskra
Inscription : 23/02/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Tunisie Sam 8 Déc 2012 - 21:05

Tunisie : Deux salafistes arrêtés à la frontière avec l’Algérie

Par Agence | 08/12/2012 | 20:45

Citation :
Deux salafistes qui circulaient en voiture ont été arrêtés vendredi soir à la frontière entre l’Algérie et la Tunisie en possession de cartes routières, d’uniformes militaires et de matériel servant à la fabrication d’explosifs, rapporte l’agence de presse officielle tunisienne TAP.

Deux autres personnes ont réussi à fuir, précise l’agence. Le véhicule a été arrêté lors d’un contrôle dans la localité de Fernana.

La situation en Tunisie est tendue. Des manifestations contre les difficultés économiques ont eu lieu dans la ville de Siliana tandis que le gouvernement dirigé par les islamistes modérés d’Ennahda en association avec deux partis de gauche est pris entre les demandes des libéraux et celles des salafistes.

A Tunis, de violents affrontements ont opposé syndicalistes et islamistes mardi dernier. (Reuters)
http://www.algerie1.com/flash-dactu/tunisie-deux-salafistes-arretes-a-la-frontiere-algerienne/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ipman

Colonel

Colonel

Messages : 2003
Points actifs : 2717
Localisation : At home
Inscription : 26/03/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Tunisie : La police tunisienne saisit des armes Sam 8 Déc 2012 - 23:55

Tunisie : La police tunisienne saisit des armes près de la frontière algérienne

http://www.algerie1.com/flash-dactu/tunisie-la-police-tunisienne-saisit-des-armes-pres-de-la-frontiere-algerienne/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bouamama

Sergent-chef

Sergent-chef

Messages : 419
Points actifs : 839
Localisation : Moghrar
Inscription : 05/07/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Tunisie: Tensions sécuritaires Mer 12 Déc 2012 - 22:45

Kasserine: Le groupe armé se retrouve à Jebel Chaânbi et est composé de 40 individus

12/12/2012 08:34



Citation :
Le groupe armé (responsable de la mort d'un officier de la garde nationale), lundi 10 décembre après des échanges de coups de feu dans la région de Kasserine, dans une zone proche de la frontière tuniso-algérienne s'est dirigé vers Jebel Chaânbi.

D'après notre correspondant dans la région, le groupe armé qui se compose de 40 personnes a fait une descente et a ouvert le feu sur une voiture dans une tentative de la détourner.

Les unités de sécurité et de l'armée nationale, en collaboration avec les unités algériennes ont encerclé ces individus après avoir détecter des appels téléphoniques qui ont eu lieu entre ces membres.

Selon notre correspondant, des pièces d'identité ont été retrouvées ainsi que des carte SIM (de téléphone portable). Il s'avère que ces individus sont de nationalité algérienne.

Aucune arrestation n'a encore été effectuée.
http://www.shemsfm.net/fr/actualite/kasserine-le-groupe-arme-se-retrouve-a-jebel-chaanbi-et-est-compose-de-40-individus?id=31320


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benbadis

Sous-Lieutenant

Sous-Lieutenant

Messages : 895
Points actifs : 1631
Localisation : Timimoun
Inscription : 14/02/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Tunisie: Tensions sécuritaires Sam 15 Déc 2012 - 20:27

Tensions sécuritaires dans plusieurs gouvernorats de la Tunisie

Par Agence | 15/12/2012 | 19:25

Citation :
La Tunisie vit depuis quelques jours une situation sécuritaire grave marquée par une série d’affrontements entre les services de sécurité et les groupes armés, en sus de la découverte d’armes et de munitions de guerre et d’explosifs.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un échange de coups de feu a été enregistré à Ain Draham (Jendouba) entre les services de sécurité et les groupes armés donnant lieu à l’arrestation de deux membres du groupe dont un blessé. Un troisième est en fuite.

Cet affrontement a lieu un jour après l’annonce par les services des douanes tunisiens de la mise en échec d’une opération de trafic d’armes à feu et pistolets électriques dans l’extrême sud de la Tunisie, non loin des frontières avec la Libye et, après une semaine de la découverte d’armes de guerre dans le gouvernorat de Jendouba à l’ouest de la Tunisie.

Les gouvernorats d’el Qasraine, de Jendouba et d’el Kef ont été le théâtre de heurts violents entre les unités de l’armée tunisienne et les éléments du courant salafiste faisant un mort parmi les agents de l’ordre et plusieurs blessés. Différents types d’armes, des explosifs, des munitions de guerre, des cartes, des tenues militaires et autres produits dangereux ont ainsi été découverts.

Ces derniers mois, les responsables tunisiens ont eu des contacts diplomatiques intenses avec des responsables occidentaux qui ont porté sur “les menaces qui guettent” ce pays devant l’escalade de la violence salafiste et le phénomène de propagation des armes en Libye.

Le représentant spécial de l’UE dans le sud du bassin méditerranéen, M. Bernard Lyon, a déclaré qu’”il ne sera pas permis de porter atteinte aux intérêts de la Tunisie” par des parties extrémistes “désirant” déstabiliser le pays et qui ne croient ni en l’Etat de droit, ni en les institutions et valeurs démocratiques.

Le général Carter Ham, commandant suprême des forces américaines en Afrique “AFRICOM”, avait affirmé lors de sa dernière visite en Tunisie, la nécessité d’”éliminer les forces extrémistes” dans la région arabe en particulier al Qaida dans le Maghreb arabe et le rétablissement de la sécurité en Tunisie. Le meilleur moyen pour faire face à ces forces, a-t-il dit, réside dans “le soutien sécuritaire et militaire dans la région arabe pour écarter cette menace”.

Par ailleurs, le gouvernement tunisien a indiqué par la voix de Hamadi Jabali, chef du gouvernement, que les questions sécuritaires dans la région étaient “très pressantes” notamment à la lumière de l’escalade du terrorisme et de la propagation des opérations de trafic d’armes ce qui nécessite “une rigueur” pour la “protection” des frontières communes et une “coopération” avec les pays voisins sur la base d’une “union sécuritaire globale”. (Agences)
http://www.algerie1.com/flash-dactu/tensions-securitaires-dans-plusieurs-gouvernorats-de-la-tunisie/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Ben Boulaid

Administrateur

Administrateur

Messages : 740
Points actifs : 1110
Localisation : Hassi Beïda
Inscription : 27/12/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Démantèlement d’un réseau AQMI Dim 16 Déc 2012 - 20:54

Tunisie : démantèlement d’un réseau d’AQMI

le 16.12.12 | 10h00 - Mourad Sellami



Citation :
Alors que les observateurs suivent de près les opérations de ratissage après avoir repéré des individus armés du côté de Bouchebka, sur la frontière tuniso-algérienne, le ministère de l’Intérieur tunisien a dévoilé, hier, le démantèlement d’un réseau de recrutement pour Al Qaîda au Maghreb islamique (AQMI).

«Le réseau démantelé est spécialisé dans l’embrigadement et l’affectation de fanatiques religieux vers les bases d’Al Qaîda au Maghreb islamique», a révélé, hier, le porte-parole officiel du ministère de l’Intérieur, Khaled Tarrouche, dans une déclaration à la presse. Sept membres de ce réseau djihadiste ont été arrêtés et traduits en justice, a précisé M. Tarrouche, ajoutant que les recherches se poursuivent pour capturer les membres restants de ce groupe terroriste.

L’enquête a été entamée suite à l’interception d’une voiture de location transportant quatre individus, dans la nuit du 6 au 7 décembre, dans la localité de Souilem (délégation de Fernana, gouvernorat de Jendouba) à 12 km de la frontière tuniso-algérienne. Deux des passagers ont été arrêtés, alors que les deux autres suspects ont pris la fuite. D’après Khaled Tarrouche, les forces de l’ordre ont trouvé, à bord de la voiture, quatre valises au contenant suspect, dont des fils électriques, des électrochocs, des explosifs, des documents et des produits alimentaires.

Les premières révélations sur ces documents indiquent qu’il s’agit de cartes géographiques signalant le positionnement de casernes militaires tunisiennes et algériennes. Lors de leur interrogatoire, les deux suspects ont reconnu leur appartenance à un réseau qui regroupe des fanatiques religieux implantés dans les gouvernorats de Jendouba et du Kef, connus sous le nom de «salafistes djihadistes», a ajouté M. Tarrouche. A la suite d’une campagne sécuritaire intensive, cinq autres éléments de ce réseau ont été arrêtés en possession d’un pistolet, de balles, d’uniformes militaires, d’armes blanches et de cartes géographiques, a-t-il poursuivi.

Des informations éparses étaient parvenues aux médias sur des arrestations à Jendouba, Le Kef et Tajerouine, sans pour autant annoncer qu’il s’agissait d’un réseau. En conclusion, Khaled Tarrouche a souligné que les suspects ont été déférés, le 13 décembre 2012, devant le procureur de la République près le tribunal de première instance de Tunis et que des mandats de dépôt ont été émis à leur encontre par le juge d’instruction. Cette arrestation prouve une fois de plus que les salafistes djihadistes sont actifs en Tunisie, notamment sur la frontière algérienne. Toutefois, les recherches restent vaines concernant le groupe armé qui était derrière les incidents de lundi 10 décembre du côté de Bouchebka. Seraient-ils déjà retournés en Algérie ?
http://www.elwatan.com/international/tunisie-demantelement-d-un-reseau-d-aqmi-16-12-2012-196011_112.php


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Fencer

Modérateur

Modérateur

Messages : 1138
Points actifs : 1876
Localisation : Tam
Inscription : 25/12/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Deux ans après la révolution Lun 17 Déc 2012 - 18:49

SIDI BOUZID (TUNISIE)

Tunisie: deux ans après la révolution, les dirigeants visés par des pierres


Par AFP, publié le 17/12/2012 à 11:28, mis à jour à 13:36

SIDI BOUZID (Tunisie) - Les dirigeants tunisiens ont été visés par des jets de pierre lundi à Sidi Bouzid lors des célébrations du deuxième anniversaire du début de la révolution, témoignant des vives tensions en Tunisie, berceau du Printemps arabe.


Le président tunisien Moncef Marzouki, le 17 décembre 2011 à Sidi Bouzid

Citation :
Le chef de l'Etat, Moncef Marzouki, et le président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, étaient venus dans cette ville économiquement marginalisée du centre-ouest du pays pour marquer les deux ans de l'immolation de Mohamed Bouazizi.

Les jets de pierre ont commencé après un discours de M. Marzouki, alors que M. Ben Jaafar tentait de s'exprimer devant 5.000 personnes réunies sur la place où le vendeur ambulant excédé par la misère et les brimades policières avait commis son geste.

Le service d'ordre a évacué les deux dirigeants, qui n'ont pas été touchés, et les manifestants, scandant "le peuple veut la chute du gouvernement" et "dégage, dégage", des slogans révolutionnaires, ont envahi la tribune.

La police n'est pas intervenue, alors que les heurts entre manifestants et policiers se multiplient dans le pays depuis plusieurs mois. En début d'après-midi, le clame était revenu.

Copieusement sifflé lors de son allocution, M. Marzouki a demandé aux Tunisiens d'être patients, alors que la misère était déjà au coeur des causes de la révolte de l'hiver 2010/2011 qui a renversé le régime de Zine El Abidine Ben Ali.

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/tunisie-deux-ans-apres-la-revolution-les-dirigeants-vises-par-des-pierres_1200045.html

Spoiler:
 


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
varshavyanka

Sous-Lieutenant

Sous-Lieutenant

Messages : 886
Points actifs : 1364
Localisation : Médéa
Inscription : 25/12/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Anniversaire amer Mar 18 Déc 2012 - 22:53

Tunisie : anniversaire amer pour les victimes de la répression de la révolution

http://blogs.rue89.com/tunisie-libre/2012/12/18/tunisie-anniversaire-amer-pour-les-victimes-de-la-repression-de-la


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ipman

Colonel

Colonel

Messages : 2003
Points actifs : 2717
Localisation : At home
Inscription : 26/03/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: 20 millions de dollars du Qatar Sam 22 Déc 2012 - 0:18



Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Firefox

Lieutenant

Lieutenant

Messages : 1126
Points actifs : 1862
Localisation : constantine
Inscription : 17/12/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Seize hommes liés à AQMI arrêtés Sam 22 Déc 2012 - 19:23

Seize hommes liés à AQMI arrêtés en Tunisie

Le Monde.fr avec AFP | 21.12.2012 à 20h09



Citation :
Le ministre tunisien de l'intérieur, Ali Laarayedh, a annoncé vendredi 21 décembre l'interpellation de seize hommes faisant partie d'un groupe lié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), à Kasserine (sud-ouest) et à Jendouba (nord-ouest), villes proches des frontières de l'Algérie voisine.

"Nous avons découvert un groupe terroriste lié à Al-Qaida au Maghreb islamique dans un camp d'entraînement dirigé par trois Algériens proches du chef d'AQMI, Abou Moussab Abdel Wadoud", dans la région de Kasserine (300 kilomètres au sud-ouest de Tunis), a déclaré Ali Laarayedh au cours d'une conférence de presse.

Huit personnes ont été interpellées dans cette région ratissée par les forces de sécurité, qui traquent depuis le 10 décembre un groupe armé responsable de la mort d'un gendarme tunisien.

Des munitions, des explosifs, des jumelles, des cartes militaires et des tenues de combat ont été saisis, a ajouté le ministre. Le groupe dit "Phalange Okba Ibnou Nafaâ" s'active dans l'embrigadement et l'enrôlement de jeunes islamistes extrémistes pour les entraîner militairement dans des camps d'AQMI en Algérie et en Libye, a indiqué M. Laarayedh. Huit autres extrémistes, parmi lesquels trois Libyens, ont été appréhendés dans la région de Jendouba, a ajouté le ministre.

Les forces de sécurité tunisiennes continuent de rechercher des éléments retranchés sur les hauteurs du nord de Aïn Draham, dix-huit personnes au total étant encore traquées vendredi, a indiqué M. Laarayedh.
http://www.lemonde.fr/tunisie/article/2012/12/21/seize-hommes-lies-a-aqmi-arretes-en-tunisie_1809698_1466522.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Fencer

Modérateur

Modérateur

Messages : 1138
Points actifs : 1876
Localisation : Tam
Inscription : 25/12/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: La Tunisie veut renforcer la coopération sécuritaire Ven 28 Déc 2012 - 10:35

Après le démantèlement d’une cellule d’Aqmi, la Tunisie veut renforcer la coopération sécuritaire avec l’Algérie

Sarah Ben Hamadi, à Tunis - 27/12/2012 à 08:01

Citation :
Situation inquiétante aux frontières tuniso‑algériennes après le démantèlement d’une cellule d’Aqmi dans la région de Kasserine. La visite à Tunis du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales algérien Dahou Ould Kablia n’est pas passée inaperçue. La sécurité des deux pays semble indissociable.

Le 10 décembre, un gendarme es été tué et quatre autres blessés suite à un affrontement dans la zone frontalière de Kasserine (300 km au sud‑ouest de Tunis). Depuis, on parle de « groupe armé » et de « trafic d’armes » mais peu d’informations filtrent. Toute la zone reste encerclée par les militaires.
http://www.tsa-algerie.com/politique/apres-le-demantelement-d-une-cellule-d-aqmi-la-tunisie-veut-renforcer-la-cooperation-securitaire_23213.html

Citation :
Vendredi 21 décembre, Ali Laâryedh organise une conférence de presse à la caserne militaire de Laouina (banlieue de Tunis). Jamais un ministre de l’Intérieur tunisien n’a été aussi précis : « Nous avons découvert un groupe terroriste lié à Al‑Qaïda au Maghreb islamique dans un camp d'entraînement dirigé par trois Algériens proches du chef d'Aqmi Abou Moussab Abdelwadoud », a‑t‑il annoncé aux journalistes. Le camp en question se retrouve dans la région de Kasserine, aux frontières tuniso‑algériennes. « La cellule terroriste démantelée était en cours de formation et ses membres se déplaçaient dans les montagnes de Chaambi et de Aïn Draham », souligne‑t‑il. Au cours de cette même conférence de presse, Ali Laâreydh indique que seize hommes, dont trois Libyens, appartenant à ce groupe armé, ont été interpellés entre Kasserine et Jendouba (50 km des frontières algériennes). Dix‑huit autres sont en fuite.

Le groupe dit « Katibat [brigade, NDLR] Okba Ibn Naâfa » disposait de munitions, jumelles, cartes militaires, tenues de combat et armes blanches. Selon Laârayedh, sa présence sur le territoire tunisien avait pour but d’embrigader les jeunes islamistes extrémistes pour les entraîner dans des camps d’Aqmi en Libye et en Algérie.

La coopération sécuritaire entre l’Algérie et la Tunisie semble donc plus que nécessaire. Et cette fois, on le crie haut et fort, du moins du côté tunisien, où la visite du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales algérien Dahou Ould Kablia, entamée lundi 24 décembre, a largement intéressé les médias locaux. Invité par son homologue tunisien, qui a placé comme lui la question du terrorisme et de la surveillance des frontières au centre des préoccupations.

Cette volonté de coopération sécuritaire a déjà été exprimée par le Premier ministre tunisien Hamadi Jebali qui, en visite de deux jours à Alger au début de ce mois de décembre, avait mis l’accent sur la nécessité d’une coordination de l’action sécuritaire entre les deux pays pour lutter contre le terrorisme. Désirant afficher une volonté commune de coopération, il avait déclaré qu’il n’y avait pas « d’appréhensions en ce qui concerne les frontières ». « La sécurité des frontières entre la Tunisie et l’Algérie revêt une grande importance pour les deux pays », avait‑il déclaré, tout en notant que les deux pays « font face à des défis internationaux et des menaces terroristes qui font peser un danger sur nos modèles de société ». Ce lundi, et après le démantèlement d’une cellule terroriste d’Aqmi dans les zones frontalières, le dossier a été remis sur le tapis avec M. Ould Kablia.


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
janissaire

Lieutenant-Colonel

Lieutenant-Colonel

Messages : 1652
Points actifs : 2398
Localisation : El Djazair
Inscription : 07/04/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: un terroriste blessé lors d’une perquisition Dim 30 Déc 2012 - 20:53

Une femme tuée et son mari terroriste blessé lors d’une perquisition à Tunis

Par Agence | 30/12/2012 | 19:24

Citation :
Une femme a été tuée et son mari grièvement blessé lors d’un échange de tirs au cours d’une perquisition contre des éléments extrémistes à Douar Hicher, un quartier populaire au nord-ouest de Tunis, a annoncé dimanche le ministère de l’Intérieur.

Pendant la perquisition, un homme a ouvert le feu avec une kalachnikov et la police a riposté, blessant grièvement le tireur et touchant mortellement son épouse, a expliqué à l’AFP le porte-parole du ministère, Khaled Tarrouche. Le blessé a été transporté à l’hôpital où il a été opéré, a ajouté M. Tarrouche.

Les forces de sécurité ont mené des opérations dans le quartier suite à des indications selon lesquelles des éléments extrémistes cachaient des armes à leurs domiciles, a précisé le porte-parole. Les autorités tunisiennes utilisent généralement le terme éléments extrémistes pour désigner des salafistes jihadistes, un courant rigoriste de l’islam sunnite, responsable notamment cette année de l’attaque de l’ambassade américaine à Tunis qui a fait quatre morts le 14 septembre.

Dans une deuxième opération menée dimanche dans le même quartier, la police a saisi deux kalachnikovs et procédé à l’interpellation de cinq personnes, dont trois suspects recherchés dans le cadre d’une affaire criminelle, a ajouté M. Tarrouche. Bastion salafiste, Douar Hicher a déjà été le théâtre le 30 octobre d’affrontements entre policiers et extrémistes ayant fait un mort dans les rangs de ces derniers, selon un bilan officiel.

Le ministère de la Défense a par ailleurs annoncé dimanche le suicide en détention d’un sous-officier suspecté d’appartenance à un groupe terroriste dans la région de Jendouba (nord-ouest). Arrêté mercredi pour interrogatoire, le sous-officier s’est suicidé samedi après avoir avoué sa relation avec le groupe armé de Jendouba, a déclaré le porte-parole du ministère Mokhtar Ben Nacer, cité par la radio Mosaïque FM.

Des régions tunisiennes situées dans l’ouest limitrophe de l’Algérie, en particulier Jendouba et Kasserine, ont connu des affrontements entre éléments armés et forces de sécurité, dans lesquels un gendarme a été tué le 10 décembre à Kasserine (300 km au sud-ouest de Tunis).

Après une traque de plusieurs jours, les autorités ont annoncé l’arrestation de 16 suspects membres d’un réseau lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dont un Algérien responsable d’un camp d’entraînement dans l’ouest tunisien. (Afp)
http://www.algerie1.com/flash-dactu/une-femme-tuee-et-son-mari-terroriste-blesse-lors-dune-perquisition-a-tunis/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Faysdz

Soldat


Messages : 8
Points actifs : 24
Localisation : France
Inscription : 08/04/2013
Nationalité : Algéro - Français

MessageSujet: URGENT : Le Website tunisien Tunisie Secret confirme ! Lun 8 Avr 2013 - 15:44

Le Website tunisien Tunisie Secret revient sur le dernier éditorial de Luc MICHEL sur l’Algérie et confirme ses informations sur le vrai visage du pseudo « printemps arabe » Extraits : La Tunisie exporte ses terroristes en Syrie et ses cyber-collabos en Algérie. C’est ce que révèle Luc Michel dans l’article ci-dessous et qui a été publié, sous le titre de « Vers un nouveau coup de force occidental en Algérie ? ».

L’implication de Ghannouchi et Marzouki dans l’exportation du « djihad » en Syrie n’est plus un secret pour personne. Ce qui est moins connu en revanche, c’est que la Tunisie est devenue la capitale des cyber-collabos qui, selon un agenda américain, œuvrent à la destruction des derniers Etats arabes jaloux de leur indépendance. Depuis plus d’une année, plusieurs jeunes activistes tunisiens, qui ont été formés et formatés pour détruire leur propre pays, ainsi que la Libye, l’Egypte et la Syrie, ont compris qu’ils ont été victimes d’un lavage de cerveau et de manipulation. Ils se sont retirés et ne collaborent plus avec ceux qui les ont piégés. D’autres, une minorité connue de tous, s’obstinent dans la trahison et le mercenariat. La déchéance de la Tunisie, les milliers de morts en Libye et en Syrie ne leur a pas suffi. Ils continuent leur basse besogne en se mobilisant contre l’Algérie. Leur dénonciation est un devoir national car il ne s’agit plus de jeunes inconsciemment instrumentalisés, mais de traîtres et de criminels vendus aux grandes puissances. D’où l’intérêt de diffuser cet article de Luc Michel, qui retrace l’origine du cyber-collaborationnisme en citant les pseudos ONG américaines, notamment Freedom House et OTPOR, chargées de recruter et de former les jeunes candidats à la « révolution». Notons que Samir Dilou, dans un communiqué du 13 février dernier, a démenti l’information selon laquelle Freedom House a formé 200 activistes algériens, ainsi d’ailleurs que l’ouverture d’un bureau de Freedom House à Tunis. C’est évidemment un mensonge car, c’est David Kramer, président de cette pseudo ONG, qui avait annoncé en novembre 2012, lors de sa visite en Tunisie, l’ouverture imminente de leur bureau à Tunis. Samir Dilou a raison de mentir : il est lui-même membre de la Freedom House. »
Des clones de cyber-collabos tunisiens pour déstabiliser l’Algérie
En Algérie, les réseaux de déstabilisation sont en place depuis la fin 2010. Ils se sont déjà fait la main en Janvier puis en août-septembre 2011. La crise libyenne, l’assaut contre la Syrie et les opérations de l’OTAN au Sahel ont simplement reporté leur opération en vue d’un coup d’état pro-occidental. Optor/ Canvas, encore et toujours. Ces réseaux de déstabilisation, il ne faut pas les confondre avec les réseaux djihadistes chargés, eux, ensuite, de transformer l’insurrection en guerre civile. Derrière ces réseaux, on retrouve les activistes arabes formés à Belgrade et aux USA par le réseau Otpor et Canvas son école de subversion, financés par la CIA. OTPOR, directement financé et soutenu par la CIA et les réseaux SOROS, est directement derrière le déclenchement des soi-disant “révolutions arabes”, par le biais de coups d’Etat rampants qui sont la marque des mercenaires des USA et de l’OTAN. Il s’agit purement et simplement comme nous n’avons cessé de le dire dès le premier jour de coups d’Etat, soigneusement orchestrés et préparés par les services spéciaux de l’OTAN. Avec l’aide des mercenaires de l’Occident, les professionnels de la déstabilisation made in NATO, « OTPOR et Cie ».
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benbadis

Sous-Lieutenant

Sous-Lieutenant

Messages : 895
Points actifs : 1631
Localisation : Timimoun
Inscription : 14/02/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: La Tunisie dans la tourmente Sam 3 Aoû 2013 - 1:27

Opération militaire tunisienne de grande ampleur à la frontière algérienne

Hayet Zitouni - vendredi, 02 août 2013 12:08



Citation :
L’armée tunisienne menait vendredi une opération aérienne et terrestre de « grande ampleur » contre des « terroristes » au mont Chaambi, près de la frontière algérienne, rapporte l’AFP qui cite le porte-parole des forces armées tunisiennes.

« Hier jeudi vers 22h, des accrochages entre les militaires et un groupe terroriste ont commencé », a indiqué à la radio Mosaïque FM le porte-parole des forces armées, Taoufik Rahmouni.

« A l’aube (vendredi) une opération de grande ampleur, avec usage d’unités aériennes et terrestres a débuté pour assainir la montagne » Chaambi, à la frontière algérienne a-t-il ajouté. Les explosions étaient audibles depuis Kasserine, ville voisine située à une quinzaine de kilomètres de là.

Selon les radios tunisiennes Shems-fm et Mosaïque-FM, ces bombardements visent à détruire les cachettes du groupe, alors que les forces tunisiennes pourchassent depuis décembre dans la région une cellule de plusieurs dizaines de combattants liés à Al-Qaïda. Pour le moment, « nous n’avons ni tué ni arrêté de terroristes », a dit le porte-parole des forces armées, ajoutant ne pas pouvoir dire de combien de combattants le groupe armé était composé.

L’armée tunisienne traque depuis le mois de décembre un groupe présenté comme lié à Al-Qaïda au mont Chaambi. C’est dans cette zone que huit militaires tunisiens ont été tués et mutilés dans une embuscade lundi. Trois autres militaires et un gendarme ont trouvé la mort et une vingtaine d’autres blessés dans ce massif depuis décembre. L’embuscade de lundi dernier a aggravé une crise politique déclenchée le 25 juillet par l’assassinat par balles d’un député d’opposition, Mohamed Brahmi, un crime attribué à la mouvance jihadiste.

L’armée algérienne a, de son côté, « renforcé ses moyens et ses capacités sur les frontières est du pays en raison des troubles que connaît la Tunisie », avait affirmé, hier jeudi 1er août, Dahou Ould Kablia dans une déclaration à l’APS. Selon le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, l’ANP « assure comme il se doit la sécurité des frontières algériennes ».
http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/1404-operation-militaire-tunisienne-de-grande-ampleur-a-la-frontiere-algerienne


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Eagle15

Adjudant-chef

Adjudant-chef

Messages : 638
Points actifs : 1198
Localisation : Ain Oussara
Inscription : 03/03/2011
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Sam 3 Aoû 2013 - 13:38

Opération militaire commune algéro-tunisienne contre les groupes terroristes

Hayet Zitouni - samedi, 03 août 2013 03:56

Citation :
Une force militaire commune composée de 8.000 soldats algériens et tunisiens se livraient, vendredi soir, à une opération de ratissage sur la partie sud de la frontière qui sépare les deux pays afin de dénicher des groupes terroristes, a indiqué à l’agence Chine Nouvelle (Xinhua) une source sécuritaire algérienne sous couvert d'anonymat.

Cette opération, la première du genre, a été décidée suite à une réunion qui s'est déroulée dans le courant de la semaine dernière à Alger entre de hauts responsables militaires des deux pays, selon la même source.

Outre le nombre de soldats déployés, de gros moyens, dont armes et logistiques, ont également été mis à contribution pour venir à bout de groupes terroristes actifs dans cette zone de montagnes rocailleuses et difficile d'accès, située à la limite géographique entre l'Algérie, la Tunisie et la Libye.
Une source gouvernementale algérienne a indiqué à TSA qu’aucune mesure de fermeture de la frontière n’était envisagée à l’heure actuelle. Elle a également nié l’existence d’une crise entre Alger et Tunis après les critiques formulées par des journalistes et des commentateurs proches d’Ennahada à l’encontre de l’Algérie.

Lundi 25 juillet, neuf soldats tunisiens avaient péri dans un accrochage avec un groupe armé au mont Chaambi à Kasserine, près de la frontière algérienne. Depuis, l'armée tunisienne mène une contre-offensive visant à "assainir la montagne".

Jeudi, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, avait indiqué à Tiaret que l'armée algérienne "a renforcé ses moyens et ses capacités sur les frontières est du pays en raison des troubles que connaît la Tunisie". Il existe "un échange d'informations sécuritaires entre l'Algérie et ses voisins pour lutter contre les différents fléaux qui menacent la sécurité et la stabilité de la région, notamment le terrorisme et la contrebande sous toutes ses formes", avait-t-il poursuivi.
http://www.tsa-algerie.com/actualite/item/1407-operation-militaire-commune-algero-tunisienne-contre-les-groupes-terroristes


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Admin

Webmaster

Webmaster

Messages : 14750
Points actifs : 18940
Localisation : Alger
Inscription : 01/02/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Mer 28 Aoû 2013 - 3:34

Le processus démocratique en Egypte, en Irak, en Libye et en Tunisie est loin d'être terminé, estime un expert français

2013-08-28 07:46:37 xinhua

Citation :
Le conseiller pour le Moyen-Orient de l'IFRI (Institut français des relations internationales), Denis Bauchard, a indiqué mardi dans une interview écrite accordée à l'Agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle), que le processus démocratique en Egypte, en Irak, en Libye et en Tunisie, qui avait commencé au début de l'année 2011, est loin d'être terminé.
Même si les causes premières du déclenchement de ce processus démocratique sont communes, il a évolué de façon "très différente" selon les pays, a signalé M. Bauchard.

Pour cet expert, en Egypte, on assiste au deuxième acte d'une révolution, qui après avoir donné le pouvoir aux Frères musulmans, est entrée dans une phase dominée par une prise en main de la situation par l'armée. Il estime que cette dernière veut reprendre un processus démocratique inachevé, avec la rédaction d'une nouvelle constitution et de nouvelles élections législatives et présidentielles. Ceci suppose que toutes les forces politiques puissent participer à ce processus, y compris les Frères musulmans, a-t-il noté.

L'option répressive qui semble persister à leur égard risque de faire sombrer le pays dans la violence, a indiqué M. Bauchard, invité à évaluer le processus démocratique en Egypte, en Irak, en Libye et en Tunisie et d'autres pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord ces dernières années.

Comme toutes les révolutions, les soulèvements arabes vont passer par differentes phases : la mise en place d'instituions véritablement démocratiques demandera vraisemblablement encore de nombreuses années, a observé M. Bauchard, qui a été président de l'Institut du monde arabe.

A la question de savoir pourquoi le processus de démocratisation n'a pas atteint les résultats escomptés, M. Bauchard a souligné que d'une façon générale, la création d'institutions démocratiques suppose la volonté politique de trouver des solutions de compromis, le respect des résultats électoraux dont la légitimité n'est pas contestable et l'acceptation de l'alternance au niveau du pouvoir.

Ces conditions ne sont pas pour l'instant réunis dans les pays évoqués. De plus les nouveaux dirigeants sont jugés sur leurs résultats tant dans le domaine politique, sécuritaire qu'économique. Or les nouveaux pouvoirs élus n'ont pas réussi à gagner la confiance de l'opinion et se sont révélés incapable de relever les problèmes concrets qui se sont posés, en particulier dans le domaine économique, a-t-il estimé.

A propos des bases politiques, économiques, sociales et culturelles qui sont nécessaires pour mener à bien le processus de démocratisation dans ces pays, ce spécialiste du monde arabe a répondu que sur le plan politique, les nouvelles institutions doivent résulter d'un compromise entre les force politiques en présence, notamment entre les mouvements islamo-conservateurs et les courants libéraux, ajoutant que l'atomisation des forces politiques entre de nombreux partis et courants souvent inorganisés est également un obstacle au développement du jeu démocratique.

Sur le plan économique et social, les nouveaux gouvernements doivent s'attaquer aux défis auxquels ils font face et qui sont d'autant plus difficiles à surmonter que le monde connaît une grave crise économique, a-t-il indiqué, ajoutant qu'avant tout, les nouveaux pouvoirs doivent restaurer la confiance de façon à ce que les entrepreneurs et les investisseurs, tant nationaux qu'étrangers, soient incités à développer leurs activités.

Il n'y a pas de modèle démocratique prêt à l'emploi que l'on puisse appliquer de façon aveugle, a-t-il jugé. Encore fait-il que les valeurs universelles telles qu'elles figurent dans la Charte des Nations unies soient bien respectées, notamment la liberté d'expression et les droits de l'homme.

Les pays arabes sauront certainement trouver le modèle qui conviendra à leur culture et à leur civilisation et qui permettra de prouver que l'islam est bien compatible avec la démocratie, a conclu M. Bauchard, estimant que la construction d'un véritable Etat de droit demandera encore du temps et que cette évolution vers la démocratie est sans doute irréversible.
 
http://french.cri.cn/621/2013/08/28/581s339004.htm


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/

"Qui a le savoir, a le pouvoir"
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarek

Administrateur

Administrateur

Messages : 3991
Points actifs : 5265
Localisation : 8°BB
Inscription : 10/05/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Violences en TTunisie Jeu 24 Oct 2013 - 10:51

LA TUNISIE BASCULE DANS LA VIOLENCE ET LA CRISE POLITIQUE

Sept gendarmes tués à Sidi Bouzid


Par Salim AGGAR - Jeudi 24 Octobre 2013 - Lu 1278 fois

Citation :
Cette nouvelle violence qui s'empare de la Tunisie risque de pousser le gouvernement vers la démission
Cette nouvelle violence qui s'empare de la Tunisie risque de pousser le gouvernement vers la démission
Au moment où le parti islamiste au pouvoir Ennahda entamait des discussions avec l'opposition pour résoudre la crise politique qui secoue la Tunisie, la violence terroriste s'empare du pays du Jasmin.
Sept gendarmes ont été tués hier selon les dernières informations dans des affrontements avec un groupe armé dans la région tunisienne de Sidi Bouzid (berceau de la révolution tunisienne), a indiqué la télévision publique tunisienne, Wataniya-1 citant les forces de sécurité.
Les combats continuent aux abords d'une maison de la localité de Sidi Ali Ben Aoun où le groupe armé serait retranché. Selon la radio Mosaïque FM, qui évoque ´´des blessés dans les deux camps´´, l'affrontement a débuté lorsque les forces de l'ordre ont voulu faire une descente dans la maison occupée par les suspects. La semaine dernière, deux gendarmes ont été tués dans des circonstances similaires dans la région de Béja (70 km à l'ouest de Tunis).
La police a ensuite annoncé avoir tué neuf ´´terroristes´´ dans une opération militaire.
La région de Sidi Bouzid, berceau de la révolution qui a renversé il y a plus de deux ans le régime de Zine El-Abidine Ben Ali, est l'une des régions d'implantation des salafistes, dont certains se déclarent ouvertement djihadistes.
La Tunisie est confrontée à l'essor de groupes jihadistes armés depuis la révolution de janvier 2011. Ce nouvel épisode de violence survient alors que les islamistes d'Ennahda au pouvoir et l'opposition ont lancé, mercredi 23 octobre, des négociations pour tenter de résoudre enfin la profonde crise politique qui paralyse le pays depuis l'assassinat, le 25 juillet dernier, du député de gauche Mohamed Brahmi.
Pour maintenir la pression sur les islamistes d'Ennahda, des centaines de manifestants d'opposition étaient rassemblés en début d'après-midi avenue Bourguiba à Tunis, haut lieu de la révolution de janvier 2011. Un dispositif très important de la police a été déployé pour prévenir tout débordement.
Les protestataires scandaient notamment ´´le peuple veut la chute du régime´´, ´´dégage´´ ou encore ´´gouvernement de traîtres démissionne!´´. Le Premier ministre, l'islamiste Ali Larayedh, doit pour sa part présider un Conseil des ministres extraordinaire et, selon son service de presse.
D'après le président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Mustapha Ben Jaafar, le chef du gouvernement s'engagera à démissionner pour permettre l'ouverture dans l'après-midi du ´´dialogue national´´ pour trouver une issue à la crise qui paralyse le pays depuis le 25 juillet et l'assassinat du député Mohamed Brahmi, attribué à la mouvance jihadiste.
´´En principe, le gouvernement va annoncer son engagement à respecter la feuille de route (des négociations) et après quelques semaines sa démission´´, a-t-il indiqué dans un entretien télévisé mardi soir. La soixantaine de députés d'opposition boycottant l'ANC depuis trois mois ont aussi annoncé avoir été informés que M.Larayedh formulera ´´un engagement franc´´ à démissionner. La promesse de démission du gouvernement est la première étape d'un calendrier d'un mois rédigé par quatre médiateurs, dont le puissant syndicat Ugtt, qui prévoit que la classe politique s'accorde sur l'ensemble des dossiers bloquant la mise en place d'institutions pérennes près de trois ans après la révolution.
Cette nouvelle violence qui s'empare de la Tunisie risque de pousser le gouvernement vers la démission ou vers la sortie du pouvoir.
Les récents attentats terroristes sécuritaires préoccupent aussi énormément l'opposition qui dénonce la montée du terrorisme dans le pays et accusent le pouvoir en place de mauvaise gestion.
La déclaration attendue pour le début d'après-midi du Premier ministre Ali Larayedh n'avait toujours pas eu lieu.
Dès lors le «dialogue national» devant réunir l'opposition et les islamistes au pouvoir du parti Ennahda n'avait pas débuté non plus, les opposants réclamant un engagement formel du chef du gouvernement à démissionner avant de commencer les pourparlers de sortie de crise. «Nous espérons que Larayedh aura le courage suffisant pour annoncer la démission de son gouvernement dans trois semaines pour sauver le pays», a déclaré à l'AFP, Hamma Hammami, un dirigeant du Front populaire (opposition de gauche).
De son côté, la presse ne cachait pas ses doutes vis-à-vis des chances de succès des négociations dont le lancement prévu coïncide avec le deuxième anniversaire de l'élection de la Constituante, premier scrutin libre de l'histoire tunisienne qui avait porté les islamistes d'Ennahda au pouvoir. «Un dialogue national démarre le jour d'un anniversaire symbolique mais il part hypothéqué par la prédominance de la suspicion, de la duplicité de langage et l'ambiguïté des positions», assène Le Temps dans son éditorial.
Le quotidien relève pour sa part que «l'heure de vérité approche à pas de géant» pour la Tunisie qui risque de basculer vers «un avenir encore plus incertain et plus chaotique».
Les prochains jours risquent d'être décisifs dans la gestion de la crise en Tunisie.
http://www.lexpressiondz.com/internationale/183233-sept-gendarmes-tues-a-sidi-bouzid.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/


 Like a Star @ heaven  Si vis pacem, para bellum - Si tu veux la paix, prépare la guerre
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tarek

Administrateur

Administrateur

Messages : 3991
Points actifs : 5265
Localisation : 8°BB
Inscription : 10/05/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Violences en Tunisie Jeu 24 Oct 2013 - 10:51

LA TUNISIE BASCULE DANS LA VIOLENCE ET LA CRISE POLITIQUE

Sept gendarmes tués à Sidi Bouzid


Par Salim AGGAR - Jeudi 24 Octobre 2013 - Lu 1278 fois



Lire la suite :
 


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/


 Like a Star @ heaven  Si vis pacem, para bellum - Si tu veux la paix, prépare la guerre
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benbadis

Sous-Lieutenant

Sous-Lieutenant

Messages : 895
Points actifs : 1631
Localisation : Timimoun
Inscription : 14/02/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Dim 27 Oct 2013 - 0:30

Tunisie : Marzouki décide la création d'une zone d'opérations militaires  

26/10/2013



Citation :
Le président de la République provisoire, Chef suprême des forces armées, Mohamed Moncef Marzouki, a promulgué, vendredi, un arrêté présidentiel portant création d'une zone d'opérations militaires, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué de presse.

La zone en question, précise la même source, couvre Bir Lahfay, Sidi Ali Ben Aoun, Sidi Aich, et les Monts de Touayel, Oudedah, Salloum, Ghradek, Kmayem et Rakhmet, ainsi que les zones avoisinantes, et ce à compter de la date de promulgation dudit arrêté jusqu'à la fin des opérations dans cette région.
http://www.gnet.tn/actualites-nationales/tunisie-marzouki-decide-de-la-creation-d-une-zone-d-operations-militaires/id-menu-958.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
sultan

Adjudant-chef

Adjudant-chef

Messages : 681
Points actifs : 1063
Localisation : Aïn Oussara
Inscription : 04/10/2011
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Mar 12 Nov 2013 - 17:27

Tunisie : Un terroriste abattu dans le sud

Par Agence | 12/11/2013 | 11:57



Citation :
Un terroriste a été abattu mardi dans le sud de la Tunisie, a indiqué le ministère de l’Intérieur. “Des affrontements se sont déroulés entre des unités spécialisées de la Garde tunisienne et un groupe de terroristes, terrés dans une maison à Nagga, à 40 km de la ville de Kébili”, dans le sud tunisien, a indiqué le porte-parole du ministère, Mohamed Ali Laroui.

”Les unités de la garde nationale ont abattu un des terroristes et capturé le reste du groupe dont “un extrémiste très dangereux”, a-t-il poursuivi, ajoutant que “deux gardes nationaux ont été blessés” lors des affrontements.

Le responsable a précisé, selon l’agence TAP, que les forces de sécurité avaient effectué, lundi, une vaste opération sécuritaire dans le gouvernorat de Kébili et procédé à la fouille de plusieurs lieux suspects, ajoutant que cette opération se poursuit. (Aps)
http://www.algerie1.com/flash-dactu/tunisie-un-terroriste-abattu-dans-le-sud/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
zulfikar

Colonel

Colonel

Messages : 1811
Points actifs : 2421
Localisation : ****
Inscription : 21/03/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Jeu 28 Nov 2013 - 21:24

Tunisie : 50 policiers blessés dans des incidents à Siliana

28/11/2013



Citation :
Cinquante policiers ont été blessés dans des incidents survenus mercredi à Siliana, une ville située à 150 km au sud-ouest de Tunis, a annoncé le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, dans un nouveau bilan.

“Cinquante agents ont été blessés à divers degrés dans les troubles, ils souffrent notamment de fractures”, a indiqué le porte-parole, en précisant que “deux ont été grièvement blessés”.

Il a aussi fait état de dégâts matériels. “Des véhicules de la police et de bâtiments publics et privés endommagés”, a-t-il expliqué. Le siège régional de la sûreté nationale à Siliana a été la cible de jets de pierres par des manifestants. Ces derniers ont également tenté de piller et de saccager le siège de la société régionale de transport, a encore précisé M.Laroui.

Il a, par ailleurs, affirmé que “les agents de sécurité n’ont ni utilisé la force, ni réagi aux provocations de certains manifestants, se limitant aux tirs de lacrymogène”, assurant que des poursuites seront “engagées contre tous ceux qui ont participé ou incité aux troubles”.

Une source à l’hôpital de Siliana avait précédemment indiqué que 32 personnes, dont 30 policiers, avaient été soignées mercredi pour des blessures superficielles.

La ville de Siliana a observé mercredi une grève générale en commémoration du soulèvement des habitants de la région en novembre 2012 pour revendiquer le droit à un développement équitable.
http://www.algerie1.com/flash-dactu/tunisie-50-policiers-blesses-dans-des-incidents-a-siliana/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Aladin

Adjudant-chef

Adjudant-chef

Messages : 714
Points actifs : 1172
Localisation : M'sila
Inscription : 14/02/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Ven 7 Fév 2014 - 22:38

Tunisie : Ali Larjani fustige l’Amérique et Israël, la délégation US se retire  

07/02/2014



Lire la suite :
 


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Benbadis

Sous-Lieutenant

Sous-Lieutenant

Messages : 895
Points actifs : 1631
Localisation : Timimoun
Inscription : 14/02/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Mer 5 Mar 2014 - 23:44

Tunisie : le ministre russe Sergueï Lavrov accueilli avec le drapeau serbe

MERCREDI 5 MARS 2014 / PAR FOUÂD HARIT


Drapeau russe


Le drapeau serbe

Lire la suite :
 


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Trident16

Caporal

Caporal

Messages : 97
Points actifs : 121
Localisation : alger
Inscription : 16/12/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Tunisie Dim 23 Mar 2014 - 14:49

Marzouki: Nous ne laisserons pas les Palestiniens seuls

dimanche, 23 mars 2014 09:37



Lire la suite :
 


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tunisie

Revenir en haut Aller en bas

Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» "Pasqua Siciliano "à Hammam-Lif (Tunisie)
» cherche site de jouets livrant en Tunisie
» Tunisie et liberté d'expression
» 1958 guerre d'Algérie : 3 soldats français fusillés en Tunisie
» (TUNISIE)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum défense et géopolitique :: Actualité internationale :: Maghreb - Violation du secret professionnel : relaxe pour l’avocat de la famille Ben Barka-