Forum défense et géopolitique
Le Webmaster et les membres du forum vous souhaitent la bienvenue et vous invitent cordialement à les rejoindre en vous inscrivant
Forum créé le 1er Février 2010

Forum défense et géopolitique

 


AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Armée Sénégalaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

barbaros pacha

Modérateur

Modérateur

Messages : 2327
Inscription : 17/04/2010

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 24 Mar 2012 - 10:37

Revenir en haut Aller en bas

janissaire

Lieutenant-Colonel

Lieutenant-Colonel

Messages : 1652
Points actifs : 2398
Localisation : El Djazair
Inscription : 07/04/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 24 Mar 2012 - 10:38

Revenir en haut Aller en bas

syphax

Colonel

Colonel

Messages : 2153
Points actifs : 2600
Localisation : Tlemcen
Inscription : 27/04/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 24 Mar 2012 - 10:38



Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

barbaros pacha

Modérateur

Modérateur

Messages : 2327
Points actifs : 3048
Localisation : Alger
Inscription : 17/04/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 24 Mar 2012 - 10:39



Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Admin

Webmaster

Webmaster

Messages : 14750
Points actifs : 18940
Localisation : Alger
Inscription : 01/02/2010
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Jeu 19 Avr 2012 - 17:45

La France et le Sénégal signent un accord de défense « rénové » (MàJ)

18 avril 2012 – 17:07

Citation :
A l’occasion d’un discours prononcé en Afrique du Sud, en février 2008, le président Sarkozy avait annoncé que les 8 accords de défense liant la France à ses anciennes colonies africaines allaient être revus afin de les débarrasser de leurs clauses secrètes, lesquelles servirent de cadre, par le passé, à des interventions militaires françaises visant à aider un dirigeant africain à se maintenir au pouvoir ou à le déposer en fonction des intérêts de Paris.

Désormais, pour la France, il s’agit de développer des pôles régionaux de coopération militaire, via l’Union africaine. D’où la réduction des effectifs des forces françaises an Afrique. Ainsi, 7 accords ont été renégociés au cours de ces trois dernières années. Tous ont été – ou seront – intégralement publiés.

Après le Togo et le Cameroun en 2009, le Gabon, la Centrafrique, les Comores l’année suivante, puis, récemment, Djibouti et la Côte d’Ivoire, c’est au tour du Sénégal de conclure un nouvel accord de défense avec la France.

Ce texte, attendu depuis longtemps, a été signé ce 18 avril par Nicolas Sarkozy et le nouveau président sénégalais, Macky Sall, à l’occasion de sa première visite en France depuis son élection. En outre, ce dernier ne sera pas venu pour rien puiqu’il a également obtenu un prêt de 130 millions d’euros dans le cadre d’un accord budgétaire.

« Dans le contexte dont j’ai hérité du Sénégal, c’est un gros ballon d’oxygène que vous me donnez, que vous donnez au peuple sénégalais », a déclaré le président Sall, qui a par ailleurs estimé que le nouvel accord de défense « permettra de définir les nouvelles relations militaires entre la France et le Sénégal dans un contexte de démocratisation, de transparence ».

Par ailleurs, le président Sall a évoqué la question du terrorisme dans la région. C’est « une réalité qui touche tous les pays de l’Afrique de l’Ouest » a-t-il affirmé. « Aujourd’hui, le Sénégal est devenu un pays de la ligne de front, d’où la nécessité – et je dis devant le président Sarkozy – de nous renforcer, de renforcer notre coopération en matière d’échanges d’informations sur ces questions de sécurité qui menacent la stabilité » a-t-il ajouté. Et cela d’autant plus que le territoire sénégalais partage une frontière avec le nord du Mali, où des groupes jihadistes se sont établis à la faveur de l’avancée de la rébellion touareg.

Cela étant, la France n’a pas attendu l’établissement d’un nouvel accord pour revoir à la baisse ses effectifs militaires au Sénégal, l’ancien président du pays, Abdoulaye Wade, ayant souhaité récupérer au plus vite les emprises occupées par les forces françaises, et notamment le camp « Bel Air », lequel a été restitué aux autorités sénégalaises en juin 2010.

Pour Paris, il s’agit de conserver au Sénégal un contingent de 300 hommes (sur 1.200 initialement), ainsi que des facilités pour la Marine nationale et l’armée de l’Air. Un an plus tard, les Forces françaises du Cap-Vert (FFCV) sont devenues les « Eléments français du Sénégal » (EFS), dont la mission est d’animer un « Pôle opérationnel de coopération » (POC) au profit des armées des Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).
http://www.opex360.com/2012/04/18/la-france-et-le-senegal-signent-un-accord-de-defense-renove/


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/

"Qui a le savoir, a le pouvoir"
Revenir en haut Aller en bas

sultan

Adjudant-chef

Adjudant-chef

Messages : 681
Points actifs : 1063
Localisation : Aïn Oussara
Inscription : 04/10/2011
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 14 Déc 2013 - 21:27

Mali: deux soldats sénégalais tués dans un attentat jihadiste à Kidal


Un attentat à la voiture piégée a visé samedi matin une banque gardée par des soldats africains de la force de l'ONU à Kidal, dans le nord du Mali (c) Afp

Citation :
Bamako (AFP) - Un attentat revendiqué par des jihadistes a tué samedi deux soldats sénégalais de l'ONU gardant une banque à Kidal, dans le nord du Mali, au moment où l'armée française mène une vaste opération contre les islamistes armés dans la région.

Cet attentat a été commis à la veille du second tour des élections législatives qui doit sceller le retour à l'ordre constitutionnel, 19 mois après le coup d'Etat de mars 2012 qui avait précipité le Mali dans le chaos.

Un véhicule bourré d'explosifs a foncé sur la Banque malienne de solidarité (BMS) gardée par des soldats maliens et d'autres Africains, de la force de l'ONU au Mali, la Minusma.

Le véhicule "a percuté la porte principale de la banque, tuant, en plus du kamikaze, deux soldats sénégalais de la Minusma et blessant six autres personnes" dont cinq grièvement, a précisé le gouvernement malien dans un communiqué.

Les cinq blessés graves, évacués sur Gao, la plus grande ville du nord du Mali située à 300 km au sud de Kidal, sont trois casques bleus et deux militaires maliens, selon le gouvernement qui "condamne fermement cet attentat terroriste".

Il ajoute que "la déflagration du véhicule a causé des dégâts matériels très importants sur le bâtiment de la banque et endommagé deux véhicules" de la Minusma et de l'armée malienne.

Un jihadiste malien, Sultan Ould Badi, qui a été membre de plusieurs groupes islamistes armés du Sahel, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a, "au nom de tous les moujahidine", revendiqué l'attentat dans un appel téléphonique à l'AFP.

"Cette opération est une réponse aux pays africains qui ont envoyé des militaires pour soutenir le combat de François Hollande en terre d’islam", a déclaré en français Sultan Ould Badi.

"Nous allons répondre dans tout l’Azawad (nord du Mali), et sur d’autres terres (...) par d’autres opérations aux croisades de la France et de ses fonctionnaires qui n’aiment pas l’islam", a-t-il poursuivi.

Dans une lettre de condoléances adressée à son homologue sénégalais Macky Sall, le président François Hollande a écrit que "cet acte odieux ne peut rester sans suite. La France sera à vos côtés pour identifier et arrêter les commanditaires de cette attaque terroriste".

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a condamné "cet acte lâche qui intervient à la veille du second tour des élections législatives au Mali".

Ce scrutin doit parachever le retour à l'ordre constitutionnel au Mali, interrompu par un coup d'Etat qui, le 22 mars 2012, avait précipité la chute du Nord aux mains de groupes jihadistes. Il doit être sécurisé par les soldats français, maliens et de la Minusma.

Vaste opération anti-jihadiste dans le Nord-Ouest

A Kidal, fief des Touareg et de leur rébellion, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), il n'y aura pas de législatives car les quatre députés de la ville et de sa région situées à 1.500 km au nord-est de Bamako, ont été élus dès le premier tour du 24 novembre.

L'attentat de Kidal s'est produit au moment où l'armée française, qui intervient au Mali depuis presque un an pour traquer les groupes islamistes armés, mène depuis plusieurs jours une grande opération anti-jihadistes au nord de Tombouctou (nord-ouest).

Cette opération, qu'à Paris l'armée ne souhaite pas commenter, est une "très grosse opération militaire, la plus grosse dans la région de Tombouctou depuis la reprise des principales villes du Nord par les forces alliées" au début de l'année, selon une source africaine à Tombouctou.

Au moins une vingtaine d'hélicoptères français et des véhicules au sol y participent, visant Aqmi, a précisé une source militaire malienne.

"Une vingtaine de jihadistes ont déjà été tués au nord de Tombouctou, et les Français visent actuellement la zone de Taoudéni", à environ 750 kilomètres au nord de la ville, "devenue le refuge des terroristes et des trafiquants de drogue", a ajouté la même source.

Une source militaire française à Bamako avait indiqué mardi que dix-neuf membres d'un "groupe très déterminé" avaient été tués.

Kidal est censée être contrôlée par les forces de l'ONU, les soldats français et les Maliens.

Mais la situation y reste chaotique et des éléments de nombreux groupes armés continuent à y circuler, dont ceux d'Aqmi qui a revendiqué l'enlèvement et le meurtre, le 2 novembre, de deux journalistes français.

Les relations entre le MNLA et le pouvoir de Bamako, qui n'arrive pas à asseoir son autorité dans la ville, sont tendues et des incidents réguliers opposent les Touareg aux soldats maliens présents.
http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20131214.AFP5149/mali-attentat-a-la-voiture-piegee-a-kidal.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

centurion

Adjudant

Adjudant

Messages : 530
Points actifs : 868
Localisation : tiaret
Inscription : 02/07/2012
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Sam 4 Jan 2014 - 23:55

Sénégal: les militaires arraisonnent un bateau de pêche russe

18:28 04/01/2014
MOSCOU, 4 janvier - RIA Novosti

Citation :
Un bateau de pêche russe Oleg Naïdenov, arraisonné à 46 milles du littoral de la Guinée-Bissau par les militaires sénégalais, est conduit vers le port de Dakar, annonce samedi le ministère russe de la Pêche.

"Les causes de l'incident ne sont pas connues pour le moment. Actuellement, nous essayons par la diplomatie russe d'éclaircir la situation", a indiqué le porte-parole du ministère Alexandre Saveliev.

Selon les informations préliminaires du ministère, le bateau appartient à une SA Phoenix enregistrée à Mourmansk. L'équipage du bateau est composé de 62 Russes et 20 citoyens de Guinée-Bissau.

L'ambassade russe à Dakar a annoncé à RIA Novosti que les autorités sénégalaises ne l'ont pas pour le moment informé sur les causes de l'arraisonnement du bateau.
http://fr.ria.ru/world/20140104/200159077.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Nerka

Adjudant

Adjudant

Messages : 541
Points actifs : 1171
Localisation : nevers
Inscription : 26/03/2011
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Lun 6 Jan 2014 - 23:48

Chalutier russe arraisonné: Moscou dénonce les procédés des militaires sénégalais

© AFP/ SEYLLOU - 18:23 06/01/2014
MOSCOU, 6 janvier - RIA Novosti


Le chalutier russe Oleg Naïdenov

Citation :
Le délégué aux droits de l'homme du ministère russe des Affaires étrangères, Konstantin Dolgov a douté lundi dans un entretien avec RIA Novosti que les méthodes employées par les militaires sénégalais lors de l'arraisonnement du chalutier russe Oleg Naïdenov fussent justifiées.

"Les méthodes employées lors de l'arraisonnement du bateau de pêche n'étaient sans doute pas justifiées dans cette situation", a déclaré le diplomate.

D'après le capitaine du chalutier Vadim Mantourov qui a besoin de soins médicaux, lors d'une confrontation entre l'équipage et les militaires, ces derniers ont utilisé la force brutale.  

Le bateau de pêche russe Oleg Naïdenov a été arraisonné à 46 milles (85 km) du littoral de la Guinée-Bissau par les militaires sénégalais. L'équipage du bateau est composé de 62 Russes et 20 citoyens de Guinée-Bissau. Les militaires qui ont escorté le bateau dans le port de Dakar ont cédé leur place à la police militaire. Les membres d'équipage, russes et guinéens, se sont vu confisquer leurs passeports.  

Selon les militaires sénégalais, le bateau a été surpris en train de pêcher illégalement dans les eaux sénégalaises. L'agence fédérale russe pour la pêche (Rosrybolovstvo) a antérieurement déclaré que l'équipage du navire respectait à la lettre les normes internationales.
http://fr.ria.ru/world/20140106/200166871.html


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armée Sénégalaise Aujourd'hui à 21:04

Revenir en haut Aller en bas

Armée Sénégalaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Armée Sénégalaise
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum défense et géopolitique :: Les Armées du monde :: Afrique - Tunisie : un accord de défense sera bientôt signé avec la France-