Forum défense et géopolitique
Le Webmaster et les membres du forum vous souhaitent la bienvenue et vous invitent cordialement à les rejoindre en vous inscrivant
Forum créé le 1er Février 2010

Forum défense et géopolitique

 


AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le Qatar dans le collimateur des services financiers britanniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Flanker

Adjudant-chef

Adjudant-chef

Messages : 681
Points actifs : 1189
Localisation : Maghnia
Inscription : 04/05/2011
Nationalité : Algérie

MessageSujet: Le Qatar dans le collimateur des services financiers britanniques Sam 2 Fév 2013 - 23:32

Le Qatar dans le collimateur des services financiers britanniques

ARTICLE | 2. FÉVRIER 2013 - 11:11



Citation :
Hamad bin Jassim al-Thani et le ministre des Affaires étrangères britannique William Hague. D. R.
Le Qatar est-il lâché par ses protecteurs occidentaux ? Les pays qui ont fabriqué le «prestige» de ce mini-Etat du Golfe sont en train de l’attaquer de toutes parts. La réputation du Qatar déjà éclaboussée par ses agissements dans la déstabilisation de pays arabes et africains, puis ternie par les accusations de corruption lancées contre lui – qui aurait chèrement «acheté» le privilège d’accueillir une Coupe du monde, celle de 2022 – est à nouveau salie par une enquête que mènent les autorités britanniques sur les conditions financières de la levée de fonds de la banque Barclays dans le cadre d'un appel d'urgence, pour éviter un plan de sauvetage du gouvernement.

Dans le contexte de la crise financière internationale en 2008, la famille royale qatarie a été le principal contributeur à la bouée de sauvetage de la Barclays d’un montant de 5,3 milliards d’euros, à travers Qatar Holding et Challenger, un fonds d'investissement du cheikh Hamad bin Jassim bin Jabr Al-Thani (désigné souvent par HBJ), Premier ministre du Qatar, et de sa famille. L’opération a permis d’éviter à la banque britannique une aide publique, contrairement à ses rivales Lloyds Banking Group et Royal Bank of Scotland, et donc de lui épargner en même temps les restrictions sur la rémunération de ses dirigeants ainsi que sur les primes et les dividendes des actionnaires.

Le Financial Times a rapporté que le Serious Fraud Office et la Financial Services Authority enquêtent pour déterminer si les fonds du Qatar ont servi à acheter des actions de la banque, ce qui soulève une série de questions réglementaires selon les spécialistes. D’après Reuters, les actionnaires étaient en colère contre le Qatar qui a offert des conditions plus attrayantes pour l'investissement que les autres investisseurs. Ainsi, le Qatar se trouve assis sur un gain de 1,7 milliard d’euros. Qatar Holding est le plus grand actionnaire, avec une participation de 6,7% de la Qatar Investment Authority, qui a été mis en place par l'État en 2005 pour diversifier les investissements hors pétrole et gaz dans de nouveaux actifs.
Karim Bouali
http://www.algeriepatriotique.com/article/le-qatar-dans-le-collimateur-des-services-financiers-britanniques


Forum Défense et Géopolitique
http://defensedz.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas

Le Qatar dans le collimateur des services financiers britanniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Révision de la LPM: le corporatisme des APNM dans le collimateur.
» Dans le Calvados, certains services des pompiers vont devenir payants.
» Les hôpitaux militaires dans le collimateur
» Fillon mis en examen et Macron à son tour dans le collimateur de la Justice.
» Investir dans l'agriculture bio.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum défense et géopolitique :: Actualité internationale :: Moyen-Orient - Le sommet arabe refuse de reconnaître "Israël" comme "Etat juif"-